Bureau de Gestion des Déchets Radioactifs de Faible Activité
Page d'Accueil - Bureau de Gestion des Déchets Radioactifs de Faible ActivitéPlan du Site - Bureau de Gestion des Déchets Radioactifs de Faible Activité
Qu'est-ce que le Bureau de Gestion des Déchets Radioactifs de Faible Activité
Programmes et Projets - Bureau de Gestion des Déchets Radioactifs de Faible Activité

Projet Port Hope - Bureau de Gestion des Déchets Radioactifs de Faible Activité
Quoi de Neuf a Bureau de Gestion des Déchets Radioactifs de Faible Activité
FAQ - Bureau de Gestion des Déchets Radioactifs de Faible Activité
Liens - Bureau de Gestion des Déchets Radioactifs de Faible Activité
Bibliotheque - Bureau de Gestion des Déchets Radioactifs de Faible Activité
Pour Nous Joindre - Bureau de Gestion des Déchets Radioactifs de Faible Activité
Carrieres - Bureau de Gestion des Déchets Radioactifs de Faible Activité
Chercher:

Programmes et projets - DRFA historiques

Surrey (Columbie-Brittannique)

L'enlèvement des déchets à Surrey (C.-B.) s'est terminé à la fin de mars 2000, ce qui réglait le problème des déchets radioactifs de faible activité sur deux sites industriels. Le projet a exigé la collaboration et l'approbation de la collectivité, de tous les ordres de gouvernement et des autorités responsables de la réglementation, au Canada comme aux États-Unis.

Rencontre entre du personnel de RNCan, du SPPAO et du BGDRFA et le propriétaire du terrain où se trouve le caisson Anvil Way.
Rencontre entre des employés de RNCan, du Surrey Project Public Affairs Office (Bureau des affaires publiques du projet de Surrey) (SPPAO) et du BGDRFA et le propriétaire du terrain au site Anvil Way au moment retire où l’on l’accès au caisson.

«Cette opération règle un problème environnemental qui suscitait depuis longtemps des inquiétudes à Surrey. Sa réussite est en bonne partie due à la participation active du public dans la recherche de solutions prometteuses.»
L’honorable Ralph Goodale, ancien ministre de Ressources naturelles Canada

 

Tout a commencé avec les importations de minerai de niobium dans les années 70. Ce minerai contenait du thorium dont la radioactivité naturelle persistait même après la fusion des scories. Une partie des scories a été mélangée accidentellement à du sable et du gravier et le tout a servi au remplissage du site Anvil Way; une petite quantité de ces matières contaminées a été déplacée vers ce qui est maintenant la cour de triage Thornton du Canadien National, également à Surrey.

 

En 1984, le gouvernement fédéral a pris la responsabilité d'enlever et d'évacuer les déchets historiques en vertu d'un Protocole d'entente avec la Colombie-Britannique. Au même moment, le BGDRFA et le propriétaire du site signaient un accord visant l'enlèvement et le stockage intérimaire des matières contaminées. Un an plus tard, le BGDRFA a placé la plus grande partie de ces déchets dans un caisson sur le site Anvil Way. En 1986, le CN a construit un caisson similaire pour les déchets de la cour de triage Thornton.

 

La recherche d'une solution à l'évacuation de ces déchets a pris une tournure nouvelle en 1989 avec l'établissement du Groupe de travail de Surrey (GTS) par le ministre d'Énergie, Mines et Ressources (Ressources naturelles Canada (RNCan)). Cet organisme indépendant, présidé par David Boyes et ayant comme second membre Douglas MacKay, a mis en oeuvre un processus coopératif pour le choix d'un site en s'inspirant du principe de la participation communautaire volontaire au processus de prise de décisions. Les collectivités de la C.-B. ont d'abord été approchées sans qu'aucune ne propose de site approprié. Plus tard, on a retenu la proposition d'une société offrant un site commercial pour l'évacuation des déchets en Alberta mais l'installation a par la suite décliné l’offre. Le GTS s’est alors tourné vers les États-Unis et est parvenu à négocier l'évacuation des déchets d'Anvil Way vers une installation commerciale de l'Oregon, aux États-Unis

 

Les boîtes de métal contenant les déchets provenant de la cour de triage Thornton sont empilées dans le bâtiment de stockage du BGDRFA aux LCR.
Les boîtes de métal contenant les déchets provenant de la cour de triage Thornton sont empilées dans le bâtiment de stockage du BGDRFA aux LCR.

La meilleure solution provisoire était de conditionner et d'emballer ces déchets et de les envoyer à l'installation de stockage autorisée du BGDRFA aux Laboratoires d'Énergie atomique du Canada limitée, à Chalk River (Ontario).

À la suite des consultations publiques et d'une évaluation environnementale, RNCan a conclu que les répercussions potentielles pour l'environnement résultant de l'excavation, de la consolidation, du transport et du stockage des déchets n'étaient pas importantes ou pouvaient être atténuées avec la technologie connue. Le ministre des Ressources naturelles a ensuite décidé d’enlever les déchets du site Anvil Way. Après l'acceptation de sa recommandation par le ministre, le GTS a mis un terme à ses activités en novembre 1999.

 

«Le projet démontre clairement que le gouvernement fédéral tient à faire participer le public. Nous sommes heureux que le projet se soit achevé sans répercussions dommageables pour la santé ou la sécurité du public.»

David A. Boyes, Ph.D., président du Groupe de travail de Surrey

 

Une fois la décision prise, le BGDRFA a entrepris les travaux promptement. Entre novembre 1999 et mars 2000, quelque 5 000 mètres cubes de terre et de scories contaminées au thorium ont été retirés du site Anvil Way et transportés à l'installation de l'Oregon. Le BGDRFA a expédié les déchets, qui n'étaient pas considérés comme radioactifs en vertu du Règlement sur le transport des marchandises dangereuses du gouvernement fédéral, grâce à 350 chargements de camion couverts de manière sécuritaire vers l'installation de l'Orégon.

Les déchets de la cour de triage Thornton n’étaient pas compatibles avec le site de l’Oregon. Dès décembre 1999, le CN avait enlevé les scories contaminées qui étaient stockées dans des fûts placés dans le caisson de la cour de triage Thornton. Le CN a conditionné les déchets, qui étaient considérés comme radioactifs en vertu du Règlement sur le transport des marchandises dangereuses du gouvernement fédéral, et les a placés dans 83 caisses en métal d'un mètre cube chacune. Ces caisses ont ensuite été chargées dans six conteneurs et transportées par chemin de fer jusqu'à Toronto. De là, les conteneurs ont été transportés par camion jusqu'à l'installation de stockage autorisée du BGDRFA aux Laboratoires d'EACL à Chalk River.

Un plein chargement de sol contaminé en provenance d'Anvil Way arrive au site de stockage
Un plein chargement de sol contaminé en provenance d'Anvil Way arrive au site de stockage.

 

RNCan a mené d'importantes consultations publiques et fait une évaluation environnementale avec l'aide du BGDRFA et du Bureau des affaires publiques du projet de Surrey (SPPAO). Pendant les travaux de nettoyage, le SPPAO s'est chargé de maintenir des liens de communication avec le propriétaire du terrain, les industries voisines, les autorités frontalières américaines, les gouvernements fédéral et provincial, les citoyens locaux et les députés locaux. Le SPPAO s'est aussi occupé des relations avec les médias, y compris la surveillance de la couverture médiatique en Colombie-Britannique et en Oregon.

 

Après l'enlèvement des déchets d'Anvil Way, on a fait des relevés de rayonnement gamma et prélevé des échantillons de sol afin d'assurer le respect des critères du projet. Le site a été remblayé et les aires excavées ont été rétablies. Un relevé du rayonnement gamma a été fait également sur le site de la cour de triage Thornton. Dans les deux cas, les niveaux de rayonnement sont typiques de ce que l'on observe dans la région et ne posent aucun risque pour la santé. Le ministère de la Santé et le ministère de l'Environnement, des Terres et des Parcs de la Colombie-Britannique ont collaboré à ce projet.

 

Cliquez sur les liens suivants pour afficher le Communiqué de RNCan (no 2000/21) et le Précis d'information (no 2000/21(a)).

 



Qu'est-ce que le BGDRFA? | Programmes & projets | Projet Port Hope | F.A.Q.s | Liens
Bibliothèque | Page d'accueil | Quoi de neuf? | Perspectives d'emploi | Plan du site | Pour nous joindre