Bureau de Gestion des Déchets Radioactifs de Faible Activité
Page d'Accueil - Bureau de Gestion des Déchets Radioactifs de Faible ActivitéPlan du Site - Bureau de Gestion des Déchets Radioactifs de Faible Activité
Qu'est-ce que le Bureau de Gestion des Déchets Radioactifs de Faible Activité
Programmes et Projets - Bureau de Gestion des Déchets Radioactifs de Faible Activité

Projet Port Hope - Bureau de Gestion des Déchets Radioactifs de Faible Activité
Quoi de Neuf a Bureau de Gestion des Déchets Radioactifs de Faible Activité
FAQ - Bureau de Gestion des Déchets Radioactifs de Faible Activité
Liens - Bureau de Gestion des Déchets Radioactifs de Faible Activité
Bibliotheque - Bureau de Gestion des Déchets Radioactifs de Faible Activité
Pour Nous Joindre - Bureau de Gestion des Déchets Radioactifs de Faible Activité
Carrieres - Bureau de Gestion des Déchets Radioactifs de Faible Activité
Chercher:

Programmes et projets - Déchets courants

Inventaire des déchets radioactifs au Canada

Résumé
Le présent rapport fait état du d'accumulation annuel et de l'inventaire de déchets radioactifs au Canada à la fin de 1998. Il vise à donner un aperçu complet de la production et de l'accumulation des déchets radioactifs au Canada et des projections pour le futur. Les données présentées dans le rapport sont tirées d'une base de données de gestion des déchets tenue par le Bureau de gestion des déchets radioactifs de faible activité (BGDRFA) et d'autres sources, notamment des documents de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN), de rapports publiés et de renseignements supplémentaires fournis par les propriétaires et les producteurs de déchets.

A meeting at the llrwmo

Au Canada on produit des déchets radioactifs depuis le début des années 30, époque à laquelle la première mine d'uranium est entrée en exploitation à Port Radium, dans les Territoires du Nord-Ouest. Le radium était raffiné à des fins médicales, et, plus tard, l'uranium a été traité à Port Hope, en Ontario. Les activités de recherche et développement sur l'utilisation de l'énergie nucléaire pour la production d'électricité ont commencé dans les années 40, aux Laboratoires de Chalk River (LCR) d'Énergie atomique du Canada limitée (EACL). Aujourd'hui, les déchets radioactifs générés au Canada proviennent : des mines et des usines de concentration d'uranium, des raffineries d'uranium et des usines de conversion de l'uranium; de la fabrication de combustibles nucléaires; de l'exploitation de réacteurs nucléaires pour la production d'électricité; de la recherche nucléaire; et de la production et de l'utilisation de radio-isotopes.

Les déchets radioactifs sont classés dans trois catégories : les déchets de combustible nucléaire; les déchets radioactifs de faible activité; et les résidus de mines et de traitement d'uranium.

Conformément à la politique-cadre en matière de déchets radioactifs, les propriétaires et les producteurs de déchets radioactifs sont responsables du financement, de l'organisation, de la gestion et de l'exploitation des installations nécessaires à l'évacuation de leurs déchets. Il est admis que les dispositions peuvent varier selon les catégories de déchets.

Les déchets radioactifs sont actuellement gérés d'une manière sûre et respectueuse de l'environnement en les stockant loin du public et en les isolant de l'environnement. La gestion de ces déchets se fait selon les exigences de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN), l'organisme indépendant de réglementation du nucléaire au Canada.

Le tableau suivant résume les quantités de déchets radioactifs produits en 1998 et l'inventaire cumulatif à la fin de 1998.

Données sur les déchets jusqu'en 1998

CATÉGORIE DE DÉCHETS DÉCHETS PRODUITS EN 1998 INVENTAIRE DES DÉCHETS À LA FIN DE 1998
Déchets De combustible nucléaire 320 m3 5 600 m3
Déchets de faible activité 4 300 m3 1,8 million m3
Résidus de mines et de traitement d'uranium 1 million de tonnes 210 millions de tonnes


Afin d'évaluer les besoins futurs en matière de gestion des déchets radioactifs, le tableau suivant donne des projections de l'inventaire à la fin de 1999 et de 2035. On a choisi l'année 2035 comme point de référence puisqu'elle correspond approximativement à la fin prévue des activités d'exploitation du dernier des réacteurs de puissance (centrale nucléaire de Darlington).

Inventaire prévu des déchets en 1999 et en 2035

CATÉGORIE DE DÉCHETS INVENTAIRE DE DÉCHETS À LA FIN DE 1999 INVENTAIRE DE DÉCHETS À LA FIN DE 2035
Déchets de combustible nucléaire 5 900 m3 14 500 m3
Déchets de faible activité 1,8 million m3 2,1 million m3
Résidus de mines et de traitement d'uranium 211 millions de tonnes 248 millions de tonnes




Qu'est-ce que le BGDRFA? | Programmes & projets | Projet Port Hope | F.A.Q.s | Liens
Bibliothèque | Page d'accueil | Quoi de neuf? | Perspectives d'emploi | Plan du site | Pour nous joindre